Ederbidea

Ederbidea

La Voie Verte de la Bidasoa fait partie du projet européen transfrontalier Ederbidea, qui vise à créer un réseau de pistes cyclables sur les territoires de Navarre, de Gipuzkoa et du Sud de la France, autour des villes de Iruña-Pamplona, Donostia-San Sebastián et Baiona-Bayonne. Ainsi, grâce à EDERBIDEA, l’offre actuelle de transport par route ou par train s’achève sur un nouvel axe de mobilité durable, à savoir le vélo sain, sans émissions polluantes et respectueux de l’environnement.

Dans ce sens, EDERBIDEA a pour objectif de vulgariser l’utilisation du vélo sur ces itinéraires, non seulement en tant qu’activité récréative et touristique, mais aussi comme un moyen de déplacement local quotidien, durable et respectueux de l’environnement.

EDERBIDEA poursuit ainsi, à travers les pistes cyclables, trois objectifs: réduire les émissions polluantes, décongestionner la circulation et améliorer la santé de la population.

Le projet EDERBIDEA comprend plusieurs actions, notamment l’élaboration de cartes des itinéraires touristiques, des actions de sensibilisation et de promotion des itinéraires cyclables et, surtout, l’amélioration et la création de nouvelles infrastructures cyclables, par exemple en rejoignant les Voies Vertes du Plazaola et de la Bidasoa par le conditionnement du réseau européen « Eurovelo 1 ».

EDERBIDEA dispose d’un budget global d’un peu plus de 9 millions d’euros et il est financé à 65% par le FEDER via le programme Interreg VA POCTEFA.

Le projet implique 11 partenaires: le département des Pyrénées Atlantiques, le gouvernement de Navarre, le conseil provincial de Gipuzkoa, l’association Cederna Garalur, l’association de tourisme Baztan-Bidasoa, Elkargoa Tourisme, les municipalités d’Imotz, Biarritz, San Juan de Luz, Hendaye et Irún, l’Union pour la mobilité Pays Basque-Adour et le Consortium Touristique Plazaola.

EDERBIDEA poursuit le projet transfrontalier CIRCULDOUCE, qui visait à promouvoir les itinéraires touristiques entre les villes de Bayonne et de Pampelune et qui a été financé par le POCTEFA 2007-2013.