Voie Verte de la Bidasoa

Informations générales

Actuellement, la Voie Verte traverse la région Baztan-Bidasoa, suivant le parcours de l’ancien « Tren Txikito » (petit train), qui faisait la liaison entre Elizondo et Irun, en parallèle avec la rivière. Ce chemin a été très important pour le développement et la cohésion de la région de la Bidasoa.

De nos jours, cette voie faisant partie du réseau Eurovélo a 42 kilomètres et va de Béhobie jusqu’à Oronoz-Mugairi, porte d’entrée de la vallée du Baztan. Ce chemin est, sans aucun doute, une excellente façon de découvrir le Baztan-Bidasoa et de profiter du milieu naturel à vélo ou à pied, puisqu’il s’agit d’une route facile et agréable, pratiquement plate. Tout au long du parcours, on trouvera de magnifiques paysages : des prairies vertes, des fermes, des petits villages pittoresques  à l’architecture soignée et des coins magnifiques au bord de la rivière Bidasoa. 

Les réseaux Eurovélo et Ederbidea

La Voie Verte de la Bidasoa fait partie du réseau des Voies Vertes Eurovélo, qui rassemble plusieurs itinéraires en Europe. Plus précisément, elle fait partie du 1er itinéraire d’Eurovélo, « La Route de la Côte Atlantique », qui va du Cap Nord norvégien jusqu’au sud du Portugal. De même, la Voie Verte de la Bidasoa fait partie du projet transfrontalier Ederbidea, qui fait la liaison entre Pampelune, Donostia-Saint Sébastien et Bayonne à travers les voies vertes.

Histoire

Le chemin de fer de la Bidasoa a ouvert ses portes en 1898, en tant que train minier, afin de relier Irún avec les mines de Endarlatsa à Lesaka, en Navarre. Le train était couramment appellé Tren Txikito (« petit train »), à cause de l’étroitesse de ses voies (0,92 m). En 1916, la ligne a été prolongée jusqu’à la vallée du Baztan et convertie en train de passagers, qui faisait la liaison Elizondo-Irun. Cette voie ferrée était seulement une partie du projet qui comptait relier Doneztebe avec la capitale navarraise. Le train parcourait principalement  la rive gauche de la Bidassoa et mesurait 51,5 kilomètres au total. En 1953, il y a eu une grande inondation qui a gravement endommagé le chemin de fer. Toutefois, la fermeture définitive de la ligne a eu lieu le 31 décembre 1956.

Le parcours

On peut commencer ce parcours de 42 kilomètres soit à Oieregi (Bertizarana), soit depuis le pont de Pausu à Béhobie, c’est-à-dire, depuis la frontière avec la France.

Tout au long du parcours, on retrouvera plusieurs types de sol: de la terre compactée, du béton, du goudron,… de plus, on croisera sept tunnels de différentes longueurs. Les tunnels les plus longs ont un système d’éclairage, mais on conseille également de porter une lampe frontale. La partie entre Legasa et Sunbilla (9,3 kilomètres) est accessible pour les personnes en fauteuil roulant.

Plus d’informations et spécifications techniques: 

www.viasverdes.com

Red Explora Navarra

La Voie Verte de la Bidasoa fait partie de la Red Explora Navarra. L’objectif principal du réseau est de générer un espace de réunion entre tous les gestionnaires d’espaces naturels et singuliers. En plus de générer une image inclusive de la Navarre autour des espaces naturels et singuliers, elle a non seulement permis de créer un réseau afin d’améliorer l’offre et les services offerts aux visiteurs, mais aussi de renforcer le sentiment d’appartenance de la population locale à ces espaces. En bref, elle vise à promouvoir un développement social, environnemental et économique durable.

Site de Red Explora Navarra